UNE ECOLE D'HYPNOSE MEDICALE AU SEIN D'UN GRAND HOPITAL BRUXELLOIS


  • des formations courtes, très pratiques et adaptées aux professionnels de la santé
  • en 5 dimanches de 13h à 18h
  • formations individuelles ou pour quelques participants


Prochaine formation: Aout et septembre 2019 Les demandes d'inscriptions se font par email. formationhypnose@skynet.be

L’Enseignement de l'Hypnose Médicale :

Pour les professionnels du domaine “santé” qui souhaitent se former à l’approche “hypnose médicale”, nous organisons des formations courtes et très pratiques en 5 après-midi (dimanches après-midi) Les formations sont accessibles à tous les médecins et paramédicaux belges et étrangers.

Les formations se font en français. A Bruxelles, dans l’Hôpital DELTA du CHIREC, ou dans une Institution luxembourgeoise ou française proposée par un groupe de participants.

Ces formations en hypnose médicale se caractérisent par un environnement hospitalier, la brièveté des formations proposées, un nombre très limité de participants et un aspect très pratique.

L’hypnose médicale moderne est enseignée comme un état d’esprit un peu particulier avec un outil de communication : «les mots qui soulagent et les phrases qui guérissent »

Cette hypnose médicale « moderne » permet de réduire ou de supprimer des symptômes douloureux, des dysfonctionnements organiques, certains troubles inflammatoires, des conséquences psychosomatiques d’un traumatisme, d'une agression, des troubles du comportement alimentaire, etc. Elle permet d’aborder, sans avoir l’air de faire de la psychologie, les aspects psychologiques de nombreuses pathologies somatiques. L’état hypnotique sera abordé débarrassé de toute fausse croyance et compris comme un état de dépotentialisation de l’esprit critique qui conduit à une plus grande suggestibilité. Dans cet état, le patient est incapable ou moins capable de critiquer sa propre imagination de réduction ou de disparition de son problème. Cela conduit à la transformation d’une idée en un changement physique ou psychologique : analgésie, vasoconstriction, broncho-dilatation, changement de comportement, de mode de pensée, etc.

Le médecin responsable de ces formations , est le docteur Patrick Van Alphen, médecin hospitalier et ancien élève de l’école d’hypnose médicale (1991) du CHU de Liège dont l’initiatrice, le docteur Marie-Elisabeth Faymonville, a mis au point et rendu célèbres les interventions chirurgicales sous « hypnosédation ». Une formation générale se réalise généralement en 5 x 6 heures et est répartie sur 2 mois et permet une utilisation immédiate des techniques. Une formation est très pratique et exploite les cas cliniques et l’expérience professionnelle des élèves. Ces élèves sont médecins (médecine générale et autres spécialités), kinés, infirmiers, aides-soignants, psychologues, diététiciens, coachs psy et sportifs et autres thérapeutes.
Ces formations brèves et pratiques ont déjà contribué à augmenter l’utilisation de l’hypnose médicale dans certains services et spécialités cliniques : anesthésiologie, gastro-entérologie, clinique des troubles du poids, clinique de la douleur, kinésithérapie, tabacologie, certains soins infirmiers, obstétrique, psychosomatique, etc. Infos sur le contenu et la philosophie des formations générales en hypnose médicale destinées aux professionnels de la santé.
La thérapie brève, avec et sans hypnose, permet à tout thérapeute d’aborder et de traiter, quelquefois sans en avoir l’air, les mécanismes psychosomatiques qui sont responsables de l’apparition ou de l’aggravation de nombreux symptômes et pathologies. Elle s’utilise également, seule ou en association avec d’autres techniques thérapeutiques, pour résoudre le plus rapidement possible et pour le plus longtemps possible de nombreux troubles psychologiques. Cette approche, développée il y a plus de 50 ans par le psychiatre américain Milton Erickson, et utilisée par de plus en plus de professionnels de la santé, sera enseignée durant un programme très court avec les bases théoriques essentielles, des exemples vécus, des exercices et une application immédiate dans la pratique professionnelle. Cette formation de base en thérapie brève, avec et sans hypnose, abordera le jeu avec la plainte ou le symptôme, la communication thérapeutique (les mots qui « soignent ») les utilisations de l’hypnose, les prescriptions de tâches, la recherche d’un syndrome post-traumatique, etc.
L’hypnose sera conçue comme « un type spécial d’échange mutuel entre deux individus, un état de conscience dans lequel vous présentez à votre sujet une communication, avec une compréhension et des idées, pour lui permettre d’utiliser cette compréhension et ces idées à l’intérieur de son propre répertoire d’apprentissages » (Milton Erickson) ou « un état dans lequel les facultés mentales critiques sont temporairement suspendues, et où la personne utilise principalement l’imagination et les processus de pensée primaire » (Daniel Araoz)
Exemple de contenu (résumé) d’un cycle de formation :

Journée 1 Vidéos d’extraits de séances. Définitions et démystifications du mot “hypnose” et conception moderne de l’hypnose médicale (suggestion indirecte, état modifié de la conscience, etc.) Quelques inductions à faire tout de suite et aussi chez soi … L’utilisation de la catalepsie et du signaling. Les mots qui soignent et le langage qui guérit : Que dire et ne jamais dire. Rechercher ce qui est important de savoir sans « agresser » ou « re-victimiser » le patient, sans polémiquer mais au contraire en allant dans le sens de la pensée du patient pour l’amener à aller ensuite dans le sens d’une expérience thérapeutique... Commencer à réduire les capacités critiques du sujet...
Journée 2 Inductions (suite) : Apprendre à improviser. (exercice) Le langage (suite) : Parler “concret” et “focaliser l’attention” pour réduire les capacités critiques... Jouer avec le niveau de modification de l’état de conscience. (exercice) Comment mesurer la motivation au changement : les motivations négatives, faussement positives et vraiment positives … Comment développer et utiliser ces motivations positives. Exercices par groupe de trois.
Journée 3 Les principes des approches rapides des traumatismes. L’approche hypnotique assez « conventionnelle » du traumatisme pour permettre une régression du symptôme. La technique du film dans un cinéma (exercice) Les douleurs : premières approches faciles et efficaces (exercice) Exercices par groupe de trois.
Journée 4 Approche de quelques troubles du comportement alimentaire. La douleur chronique, l’asthme et autres problèmes psychosomatiques : Leurs utilités, les résistances, les solutions, etc. (exercices) Prescrire le symptôme et d’autres tâches qui amènent un changement. Exercices par groupe de trois.
Journée 5 Exercices sur thèmes variés apportés par les participants Travailler avec plusieurs patients ou personnes. (exercices) Les nouvelles “technologies du mental” et autres outils utiles en milieu clinique et en ambulatoire
ET AUSSI: Modules de formation d’enseignants et de coachs sportifs et intellectuels dans le cadre d’une Clinique de la performance sportive et intellectuelle avec l’hypnose médicale.
25 années de pratique médicale en milieu hospitalier m’ont convaincu de l’efficacité de l’hypnose médicale dans le traitement de nombreux problèmes psychosomatiques, de certains troubles du poids et pour améliorer la performance sportive des athlètes et la performance intellectuelle des étudiants. J’ai décidé de privilégier les demandes des sportifs et des étudiants en matière de performance psychologique. MAIS, depuis quelques années, de plus en plus de jeunes étudiants, ou sportifs, nous consultent, pour réduire leur stress avant ou durant une épreuve scolaire ou sportive. Il s'agit alors souvent de changer la proclamation de l'échec en esprit gagnant.. Il semble que cette épidémie de programmation de l'échec augmente avec l'augmentation de la compétitivité sociale, en sport comme dans les études, sachant que l'attitude de certains coachs,intellectuels ou sportifs, augmente l'effet de cette cause sociétale. Un patron de faculté de médecine qui souhaite la bienvenue à des centaines d'étudiants en leur disant « regarder à droite », « regarder à gauche »… « car dans un an, ces personnes ne seront plus là » …prescrit l’échec ! Alors que le patron d’une faculté de médecine prestigieuse en Grande-Bretagne, en disant « si vous réussissez c'est que j'ai bien travaillé », prescrit la réussite… Dans ma pratique, j’ai souvent utilisé la compétence sportive pour augmenter la compétence intellectuelle ! Vous faites, d’une séance, deux effets : augmenter la compétence sportive et, par mimétisme, augmenter l’esprit gagnant face aux études Le travail en hypnose avec les sportifs et très proche de celui pratiqué avec les étudiants Ces expériences et l’augmentation de la demande dans ce domaine, me conduisent aujourd'hui à intégrer l'apprentissage de l'outil hypnotique dans la formation générale pour aider à la performance sportive et intellectuelle. Je pense que la formation générale reste très utile car un sportif ou un étudiant peut avoir été victime d'une maltraitance ou souffrir d'une maladie psychosomatique… J'espère pouvoir vous aidez à répondre à la demande des victimes de ce mal du siècle qu’est la compétitivité sociale sans limite ! Ces performances peuvent être améliorées par la visualisation de la réussite dans l’état de grande suggestibilité qu’est l’hypnose médicale.
Cette grande suggestibilité permet de voir, ressentir et penser des changements physiques et mentaux sans penser qu’ils sont impossibles… et le corps et l’esprit changent en fonction de ce que la personne vit dans “sa tête”. Exemples: les bronches peuvent se dilater en pensant courir, le côlon irritable se calme en pensant boire une boisson tiède agréable, une fibromyalgie peut diminuer ou disparaître en pensant détendre une corde de guitare, une phobie peut disparaitre rapidement en “jouant” avec l’objet de la phobie, un traumatisme psychologique peut être vu comme le making-of d’un mauvais film que la personne va changer sous hypnose, une douleur « souffrance » devient une douleur « plaisir », une sensation agréable, un objet malléable, etc. L’hypnose est une technique mentale qui permet de mettre au repos l’esprit critique, l’esprit qui doute de ce qu’on imagine faire. Ce qu’on imagine faire durant une séance devient donc une vraie expérience dans notre mémoire, dans notre répertoire d’apprentissages. Les yogis et les fakirs utilisent cette technique depuis des siècles.
Avec l’hypnose médicale moderne, tout le monde peut devenir « fakir ou yogi » en peu de temps pour travailler sur son corps et sur sa psychologie. Moyen: Utiliser les techniques d’hypnose médicale (individuelles et en groupe) adaptées au travail intellectuel et physique, à la gestion du stress avant et durant une épreuve, au traitement de traumatismes psychologiques liés aux échecs ou aux accidents (pour les sportifs), améliorer la gestuelle (pour les sportifs), diminuer les phénomènes inflammatoires après « blessure » (pour les sportifs), améliorer la prise de décision, augmenter le confort musculaire, articulaire et cardio-respiratoire durant la pratique sportive, apprendre l’autohypnose (pour ne pas avoir besoin du « coach hypnotiseur » sur le terrain durant une épreuve ou un entraînement) et créer un moral gagnant.
En pratique: - Première consultation individuelle ou séance d’information en groupe (si demande commune). - Test « hypnotique » dès la première rencontre. - Prescription d’une tâche (préciser l’objectif ou la demande) à effectuer avant la deuxième séance. - Utilisation des techniques adaptées au problème et à la demande lors des séances suivantes (1 à 5) - Proposer des modules de formation des coachs sportifs à la pratique de l’hypnose dans le cadre de l’Ecole d’hypnose médicale de l’Hôpital DELTA ou dans des lieux de formation proposés par des groupes de participants.
A VOIR
: Enhancing sports performance with hypnosis. Milling, L. S., & Randazzo, E. S. (2016). Psychology of Consciousness: Theory, Research, and Practice, 3(1), 45-60. Using Hypnosis to Enhance Self-Efficacy in Sport Performers Jamie B. Barker , Staffordshire University Journal of Clinical Sport Psychology Volume: 7 Issue: 3 Pages:228-247 September 2013

Docteur Patrick Van Alphen Médecin psychosomaticien, nutritionniste et formateur en hypnose médicale. Formé à l’hypnose médicale au CHU du Sart Tilman (Liège) en 1992par les docteurs Marie-Elisabeth Faymonville- Anesthésiste et Paul-Henri MAMBOURG - Psychiatre.


25 années de pratique de l’hypnose médicale en milieu clinique (France et Belgique). Expérience de l’hypnose médicale « pour la performance sportive » avec des pratiquants du Tennis, Golf, Tir à l’arc, Ski alpin, Roller Hockey, Basket-ball, Gymnastique acrobatique, Course à pied, Natation, Plongée, Football et Foot- salle, Lancer du poids et autres disciplines de l’athlétisme.

vanalphen@skynet.be

www.patrickvanalphen.be